7 avril 2014

Université libre de Bruxelles (ULB)


L'Université libre de Bruxelles (ULB) a été fondée en 1834. Elle est une université libre, régie par la loi de 1911 et subsidiée par la Communauté française de Belgique pour une large part de son budget, en particulier pour ce qui est de sa mission d'enseignement. Vu son statut d'université libre, elle dispose d'une large autonomie pour définir sa gouvernance et sa stratégie, tout en étant soumise aux lois et décrets relatifs à l'enseignement supérieur.


L'Université libre de Bruxelles est une université complète qui couvre dans son enseignement, sa recherche et son service à la société l'ensemble des domaines scientifiques, pour lesquels elle a établi une grande réputation internationale.


Le Conseil d'administration assure la gestion générale de l’Université, de ses finances et de son patrimoine, en ce compris l’ensemble des moyens et crédits qui lui sont affectés. Le président du Conseil d'administration, élu par le Conseil, et le recteur, élu par les membres du corps académique, sont les visages de l'Université ; l'action du premier est axée sur la stratégie et la gestion, tandis que la mission du recteur est plus proprement académique.


Un poste de vice-recteur est prévu pour les domaines de l’enseignement, des apprentissages et de la qualité. La qualité est sous l'autorité d'une vice-rectrice et d'une conseillère. Cette dernière est attachée conjointement au président et au recteur pour l’ensemble des démarches qualité. Pour certaines missions, le Conseil d'administration et le Conseil académique prennent avis de commissions consultatives, dont, pour l’objet de ce rapport, le Conseil des études et le Conseil Qualité, constitués d'experts. Dans le cadre de sa politique qualité, l’ULB a défini une Charte Qualité. La mise en place de la politique qualité peut s’appuyer sur un Service Qualité intégré au sein de l’administration générale de l’Université.


Les facultés et entités indépendantes des facultés transmettent leurs propositions, avec avis motivé, au Conseil académique.


Elles ont par ailleurs un certain nombre de compétences de décision dans des domaines tels que les méthodes d’enseignement et de recherche, les réformes partielles des programmes (avec l’avis des titulaires).


Globalement parlant les facultés, leurs départements ainsi que leurs programmes disposent d'une large autonomie.


Les facultés sont gérées par un Conseil de faculté, présidé par le doyen, élu par la communauté facultaire et assisté d'un bureau.


Les programmes qui font l’objet de cette évaluation de suivi font partie du portefeuille de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication et en son sein du Département de Langues et Lettres (LL).


La Faculté est organisée en trois Départements : Information et Communication ; Langues et Lettres et Traduction et Interprétation. Chaque département prend en charge un domaine d'enseignement et de recherche et remplit une fonction de coordination par rapport aux programmes et filières qui en font partie. Une Commission de programme est chargée du suivi de chaque programme.




© 2020 - Agence pour l'Evaluation de la Qualité de l'Enseignement Supérieur
Avenue du Port, 16 - 0P08 - B-1080 Bruxelles
European Association for Quality Assurance in Higher Education European Quality Assurance Register for Higher Education Le Réseau FrAQ-Sup - Réseau francophone des agences qualité pour l'enseignement supérieur